Ida, coup de coeur ciné du mois

ida-afficheAujourd’hui je vous parle d’Ida de Pawel Pawlikowski, dernier film que j’ai vu récemment et qui est un énorme coup de coeur. Le film nous plonge dans la Pologne des années 60 où nous rencontrons Anna (Agata Trzebuchowska), jeune orpheline élevée dans un couvent qui doit prononcer ses voeux dans quelques jours. Avant que la jeune fille entre définitivement dans l’ordre religieux la mère supérieure lui impose qu’elle rencontre la seule famille qui lui reste : sa tante Wanda (Agata Kulesza). Tout oppose les deux femmes. L’une a tout à découvrir alors que l’autre a déjà un passé chargé dernière elle. Actuellement juge elle était avant  procureur de la République et envoyait les socialistes à la potence.  Wanda enchaîne les cigarettes, les hommes et les verres d’alcool.

Dès leur première rencontre la vie d’Anna change. Sans ménagement Wanda lui avoue qu’elle ne s’appelle pas Anna mais Ida, et qu’elle est la seule rescapée de sa famille juive. Ida s’apprête donc à devenir une nonne juive.
S’ensuit alors un road-trip à travers la campagne polonaise,  sur les traces de la famille d’Ida. Les deux femmes vont aux fil de rencontres plus ou moins douloureuses se réappropier leur passé.

Cette aventure prend la forme d’un voyage initiatique où Ida découvre qui elle est mais aussi le monde, le désir, les rencontres…
Pour Wanda, cela ravive des souvenirs douloureux.

Ce film est beau sur de nombreux points. Les images sont parfaites. Le cadrage (les personnages sont presque toujours filmés sur les bords du cadre),les paysages, le noir est blanc sont magnifiques. Agata Kulesza et Agata Trzebuchowska sont justes et émouvantes.
Ida a reçu plusieurs récompenses de festivals internationaux, notamment pour la meilleure photographie.

Le film est sorti le 12 février, il est donc encore temps de courir en salle pour le voir!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
= 5 + 9